moi zaka

Les trois voyages initiatiques

 

         LES TROIS VOYAGES INITIATIQUES

 

 

   Les trois voyages  que nous effectuons lors de notre initiation sont pour moi les miroirs de nos parcours d'tres humains, les reflets de nos existences d'enfants, d'hommes et de femmes  puis de vieillards dans l'antichambre d'un Orient que l'on veut ternel....Je me suis engag de fait dans cette planche comme l'on part en voyage avec des bagages remplis de curiosit, d'espoir et d'ouverture. J'ai comme mon habitude butin les diffrents ouvrages que j'ai pu dcouvrir, j'ai questionn les diffrents manuscrits que j'ai pu ouvrir et accompagn de ma matresse: la vie, je suis revenu l'esprit charg de questions mais l'me pauvre en rponses...

 

 

Tout commence donc dans le cabinet de rflexion, ce domaine souterrain o se dveloppent les germes et les semences de nos humanits. Ce passage sous terre ressemble trangement notre sjour dans le ventre de nos mres o peut tre rdigeons-nous le testament philosophique d'une vie antrieure. Je n'ai pas de souvenir conscient de ce que furent mes penses cette priode,  mais je me souviens que bizarrement on m'appelait ftus et non pas Jean louis. Je devais tre bien me construire mon rythme, la fois btisseur et architecte de ma propre vie dans ce temple douillet confortablement immerg dans un gigantesque lac d'amour. Je ne sais pas ce qui me poussa aller voir dehors un aprs midi  d'octobre mais ce dont je suis sur, c'est que la premire chose que je reue de la vie, moi le bb profane sur le parvis des hommes, ce fut la Lumire !!!  Etais-je  rellement profane ce jour l ? En tout cas, la lumire s'estompa puis disparu et je dus attendre longtemps pour que des grands frres appels Francs- Maons me remontrent le chemin pour la retrouver.

 

Le premier voyage de la  fantastique odysse de notre vie est celui de notre enfance et est symbolis dans notre initiation par ce priple tumultueux et bruyant dans l'ombre de la colonne du nord. Deux frres nous soutiennent mais nous heurtent dans cette tempte, deux parents nous guident, nous poussent et nous retiennent dans notre parcours d'enfant. C'est cette priode que nous allons d'erreurs en erreurs, que nos passions s'exacerbent et se contrarient. N'est- ce pas ce moment que toutes les tentations nous appellent et que toutes les dfaites nous dchirent. Nous vagabondons de la joie la tristesse, nous nous parpillons au milieu d'un monde inconnu que nous voyons parfois si beau travers nos yeux d'enfants. Dans ce voyage nos parents sont l pour veiller sur nous tout comme dans notre initiation  deux frres nous accompagnent pour nous amener tre purifis par l'eau rgnrant ainsi nos esprits . Nous avons planch en loge sur la violence et la jeunesse. Qui de nos jours accompagne nos petits dans notre monde o le divorce, la haine, le sida, la vache folle, le chmage et bien d'autre mots croupissent sur les colonnes du nord de notre quotidien? Ou sont passs les frres qui accompagnent ce premier voyage de vie? Qui est l pour scher les larmes du petit gavroche et quel est l'homme assez fou pour ne pas se  rendre compte que beaucoup de nos enfants voyagent seuls et ne seront jamais purifis sur l'autel de l'espoir l'issue de leur parcours ! Ne cherchons donc pas dans des concepts sociaux conomiques l'explication " merdiculomerdique" de la violence infantile de nos descendants. Je suggres que nous refassions l'envers nos trois voyages initiatiques et peut tre pourrons nous prter nos bras nos enfants et repartir avec eux en direction de nos temples...Je n'ai pu enfant compter sur mes parents mais un frre m'a pris symboliquement par le bras en m'offrant ce qu'il avait pens et conu, il s'appelait Baden Powel. J'espre qu'il s'en dessine bien d'autres sur l'horizon de ce nouveau millnaire.

 

    Le deuxime voyage qui se veut moins difficile fait naviguer le jeune homme travers un monde anim de passions gostes o il convient de garder la tte froide pour ne pas succomber ses passions. Un monde de combats que l'homme est constamment forc de soutenir. Dans ce voyage o rsonnent dans certains rituels  les cliquetis des armes, un Matre l'accompagne et le guide pour l'amener enfin vers une double purification par l'air. Le bras et la main de ce Matre se font plus fraternels lors de ce voyage et l'initi qui aspire la lumire est guid en confiance vers cette purification intellectuelle laissant sur place les conceptions errones qu'une certaine forme d'existence avait dj encres en lui. Une question me vient souvent l'esprit lorsque je dcouvre au hasard de mes furetages mdiatiques de monstrueux criminels. Que s'est-il pass dans l'esprit de ces hommes et de ces femmes assassins multiples, jeunesses hitlriennes signataires des pires abominations, pdophiles ou trafiquants de drogues exterminatrices, banquiers ou financiers vreux colporteurs de misre dans les ghettos de nos socits? Ces hommes et ces femmes n'ont-ils pas eux aussi t de jolis bbs qui la vie offrit la lumire le jour de leur naissance? Que s'est-il pass lors de leurs voyages ? Quels faux frres les ont pris par le bras ? Quels matres de l'horreur les ont  perdus dans les tnbres de leur inhumanit ? Je ne sais pas mes frres et pourtant ils taient hommes comme moi. Nous sommes tous des enfants de l'univers en partance pour des voyages de bonheur mais dans la vie profane, il faut croire que des trains se perdent sans que nous ne puissions les arrter. Je voudrais un jour tre chef de gare et pouvoir aiguiller les jeunes gens de notre monde vers des destins d'espoirs agitant ma casquette pour purifier d'une brise optimiste leurs visages inquiets.

 

 

              Le troisime voyage initiatique me parat le plus apaisant car non seulement la main du matre devient l'paule du matre sur laquelle on peut s'appuyer mais il symbolise l'arrive un tat de calme et de srnit ou l'homme grce sa persvrance peut enfin contempler les vrits qui se cache l'intrieur de lui -mme.Le passage par le feu qui parachve ce parcours symbolise non seulement cette nergie vitale qui est en nous mais ce brasero intrieur qui brle dans nos curs et qui n'est autre que l'amour. Cet amour de nos semblables, de nos frres et de nous-mmes ou tout simplement cet amour de la vie pour lequel nous nous sommes embarqus dans cette curieuse arche qu'est l'humanit. Ce troisime voyage qui trouve une fin dans nos rituels me semble  tre l'ultime parcours atteindre et ne peut s'achever un jour donnant ainsi une limite la sagesse humaine. Tout comme la vote toile de nos temples nous rappelle la qute infinie de la Franc Maonnerie ce voyage en tat de sagesse ne peut trouver de limite dans notre condition d'humains tant il est possible de dcouvrir des mines d'amour caches en nous et tant nous nous devons de les exploiter pour gagner notre salaire d'hommes libres parmis les hommes libres.

 

 

Voici donc les diffrentes rflexions que j'ai ramenes de ce voyage en symbolisme.Je les ai exprimes par des mots faute de ne pas pouvoir vous montrer des images et pourtant ces trois voyages ne sont -ils pas jamais gravs dans le regard des Francs Maons. Ce regard que l'on retrouve chez un Brassens ou un Ferre, cette tendresse de l'iris de celui qui embrass l'humanit ?

 

Jean louis..."La Pierre Brute"

 

 

 



06/08/2006
0 Poster un commentaire

A dcouvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 2 autres membres